top of page
  • Scout en Bourse

Comment la blockchain peut aider l’investissement socialement responsable.

L’investissement socialement responsable et l'impact positif vont jouer un grand rôle dans l'avenir de la blockchain dans les entreprises, déclare le PDG et cofondateur de Finboot, Juan Miguel Pérez. La startup compte parmi ses clients, le géant pétrolier Repsol, qui a investi l'année dernière dans l'entreprise en échange d'une participation de 8%.





Cette société type « blockchain as a service » (BaaS), basée à Londres et à Barcelone, a été fondée en 2016 pour fournir une suite d'applications blockchain simplifiées pour les utilisateurs finaux. Outre l'énergie, les autres industries ciblées par l'entreprise comprennent la chimie, l'automobile, les biens de consommation, la santé et les voyages.


Les discussions de Finboot concernant la gestion durable des entreprises a été déclenchée lors du Forum économique mondial (WEF) qui a tenu sa réunion annuelle de 2020 sous le thème «Parties prenantes pour un monde cohérent et durable». C’est un sujet qui suscite un intérêt mondial dans les secteurs public et privé. Comment mesurer l’implication des entreprises en termes de bonnes pratiques ?


Dans le cadre de l’investissement socialement responsable, le contrôle de la gestion de l'entreprise est essentiel : « veiller à ce que les entreprises puissent mesurer les progrès de manière efficace, précise et sécurisée, car cela les aidera à prouver qu'elles ont atteint leurs objectifs de développement durable ». Être capable de présenter des preuves de progrès est un point crucial pour évaluer l’engagement d’une entreprise dans la mise en place de pratiques ayant un impact social et environnemental.


Blockchain et ESG


L’utilisation de Finboot par Repsol signifie que la blockchain retrace désormais les ressources de l’entreprise depuis le tout début du processus dans sa chaîne d'approvisionnement, certifiant la conformité de ses produits avec les réglementations et sa qualité. La société Finboot affirme que cela pourrait permettre le suivi, la récupération et le recyclage des produits de Repsol ainsi que le suivi des niveaux de matières premières primaires et secondaires utilisées. L'utilisation de la technologie blockchain permet aussi une optimisation des coûts car Repsol estime que le suivi de leurs produits pourrait leur permettre d'économiser au moins 400 000 € (445 000 $) par an.


Dans le secteur des énergies renouvelables, des progrès sont également en cours. ACCIONA, une société espagnole présente dans le secteur des énergies renouvelables, a récemment annoncé l’utilisation future de la plate-forme ClimateTrade pour tirer profit de la blockchain afin de mesurer les crédits carbone entre les producteurs et les acheteurs dans un mécanisme de compensation carbone.


Aussi, la « Water and Electricity Works Walenstadt » (WEW), soutenu par le gouvernement suisse, a déployé un marché local de l'électricité où les participants pouvaient acheter ou vendre de l'énergie solaire sur une blockchain. Les résultats ont été intéressants, indiquant que des améliorations du matériel étaient nécessaires pour une implémentation future. Cependant, le logiciel blockchain a bien fonctionné.


La « World Wide Fund for Nature » (WWF) a quant à elle contribué au lancement d'une plate-forme de blockchain similaire pour les chaînes d'approvisionnement de la production alimentaire, OpenSC. Rejointe par Nestlé, entre autres, la plateforme de suivi vise à accroître l'approvisionnement alimentaire durable et à offrir une traçabilité des produits aux consommateurs.


Dans le domaine du recyclage, Dell s'est associé à VMware pour mettre en œuvre le suivi des matériaux d'emballage recyclés, accessible aux clients. Avec le lancement de reciCHAIN par BASF au Canada, le recyclage des plastiques est facilité par les fabricants qui tamponnent leurs produits avec des badges numériques identifiant ses polymères, facilitant ainsi le travail des collecteurs de déchets.

Ce ne sont pas les projets qui manquent… ce ne sont ici que quelques exemples d’entreprises qui utilisent la blockchain pour assurer une gestion équitable de leurs ressources. La blockchain semble devenir l’outil parfait de mesure et de traçabilité pour les entreprises qui souhaitent contrôler leur impact au niveau environnemental.

22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page