top of page
  • Scout en Bourse

L’investissement Social et responsable, la nouvelle norme ?

Dernière mise à jour : 27 avr. 2020

Investir en accord avec ses valeurs et faire des plus-values par la même occasion peut sembler trop beau pour être vrai.





Pendant longtemps, de nombreux investisseurs ont considéré les valeurs socialement responsables comme une stratégie d’investissement « pour la bonne cause » plutôt que comme une stratégie d'investissement sérieuse. Pourtant, l'investissement éthique est sorti en tête par rapport aux principaux indices boursiers lors de la crise du Coronavirus.

La question n'est plus maintenant de savoir si l'investissement Social et Responsable est là pour rester, mais s'il deviendra la nouvelle norme dans le futur.

Surperformance des indices boursiers traditionnels


Le débat autour des investissements Socialement Responsable dure depuis un certain temps maintenant. Les partisans soutiennent depuis longtemps que le retour sur investissement est similaire ou supérieurs par rapport aux indices boursiers traditionnels … mais tout le monde n'est pas convaincu.


Les critiques les plus courantes étaient que les fonds d’investissement « Social et Responsable » souffrent d'un manque de diversification, de clarté et d'expérience. Beaucoup ont suggéré que l'investissement « Social et Responsable » était le nouveau venu dans le monde de la finance, et qu’il n’y avait pas assez de recul pour correctement juger de la pertinence de ce genre d’investissement.


Cependant, au cours des semaines les plus difficiles sur les marchés boursiers (pendant la crise du Coronavirus), l'investissement « Social et Responsable » est sorti de son terrier.

Jusqu'à présent en 2020 (jusqu'à fin mars 2020), 60% des ETF européens « Social et Responsable » (Exchange Traded Funds) ont surperformé les marchés européens au sens large. Et c’est la même chose aux États-Unis, avec 59% des ETF US « Social et Responsable » surperformant le marché américain.


Cela a fait froncer les sourcils, mais espérons que les investisseurs verront désormais le potentiel impressionnant de l'investissement « Social et Responsable ».



La surperformance investissement « Social et Responsable » n'est pas uniquement due aux prix du pétrole.


La chute des marchés mondiaux était en partie due à une guerre des prix du pétrole entre la Russie et l'Arabie saoudite. De nombreux fonds spéculatifs investissent des montants importants dans les sociétés pétrolières. Quand les prix du pétrole se sont effondrés, il en a été de même pour les valeurs de ces sociétés, ce qui a contribué à la mauvaise performance des principaux fonds d’investissement (et aussi des indices boursiers).


Etonnamment, de nombreux indices « Social et Responsable » intègrent également des sociétés pétrolières.


Par exemple, l'indice « FTSE4Good Developed » inclut « Royal Dutch Shell ». Et l'indice universel « MSCI ACWI ESG » inclut "BP" - malgré les affirmations que BP était parmi les plus grands dépensiers pour le lobbying anti-climat l'année dernière.


Certaines entreprises auxquelles on ne pense pas sont quand même dans des fonds « Social et Responsable ». Certaines obtiennent une bonne note « Social » en raison de leur structure d’entreprise, en se concentrent sur l’impact social - quel que soit le secteur dans lequel elles se trouvent. Par exemple, en ayant plus de femmes à des postes de direction, en faisant des efforts pour réduire les émissions de carbone ou encore en donnant un meilleur accès a l’emploi pour les handicapés.


Une question clé pour les investisseurs pourrait être: la résolution des problèmes sociaux peut-elle bénéficier au cours de bourse d’une entreprise ?


Les preuves semblent certainement aller dans ce sens, la majorité des études montrant une relation positive entre l'engagement social et la performance financière des entreprises. Pour les investisseurs qui cherchent à capitaliser sur ce secteur et frapper le fer tant qu’il est chaud, il pourrait être intéressant de regarder l’investissement social et responsable.



L’investissement dans les bonnes causes pourrait devenir le courant dominant


L'année dernière, Google, Facebook et Amazon se sont révélés être les plus grands acheteurs mondiaux d'énergie renouvelable, afin d'alimenter leurs Centres de Data en énergie propre. En tant que leaders dans le domaine de la technologie, cela aidera certainement à montrer la voie aux autres entreprises. Le changement semble également se produire dans d'autres secteurs.

Plus tôt cette année, Larry Fink, le PDG de BlackRock, a fait une déclaration tout aussi audacieuse à ses collègues, affirmant que « le risque climatique est un risque d'investissement ». C'était dans l'espoir qu'ils feront de l’engagement social et environnemental une partie intégrante de la construction de leur portefeuille d’investissement.


La demande d'investissement socialement responsable croît rapidement. Et sa popularité devrait encore augmenter à mesure que ses plus grands supporter, la génération Y, gagneront de l'argent et seront en mesure d’investir.

Nous verrons ce que l'on appelle le «Great Wealth Transfer» (le grand transfert de richesse) dans les prochaines années !

Environ 5.000 milliards d’euros devraient passer des baby-boomers à leurs enfants au cours des prochaines années. De nombreuses recherches montrent que 90% des « Millennials » veulent investir en fonction de leurs engagements sociaux.


La Bank of America Corporation estime que les fonds ayant un engagement social et responsable rivaliseront avec le S&P500 au cours des vingt prochaines années, anticipant une croissance à 20 milliards de dollars d'actifs.


L’investissement socialement responsable est là pour durer et ce n’est que le début !



33 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page