top of page
  • Scout en Bourse

Quelle est la plus importante lettre dans ESG ?

[Note] : MSCI est l’une des agence de notation les plus connues en ce qui concerne l’attribution de note ESG.


De nouvelles recherches réalisées par MSCI visent à explorer la corrélation entre les facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance … et la performance d’une entreprise. En décomposant le score ESG pour chacun des critères pris en compte pour l’évaluation d’une entreprise.


Guido Giese, Directeur Exécutif de la Recherche sur les Actions chez MSCI, a déclaré que MSCI avait précédemment constaté que les entreprises ayant de bons scores ESG surpassaient les entreprises avec de faibles notes ESG … ils ont voulu comprendre pourquoi.


La question clé que nous abordons dans la nouvelle étude est, "Qu’est-ce qui a conduit ces résultats ? Est-ce le E, le S ou le G?" dit Giese.

Un bon score concernant la gouvernance d’une entreprise s'est révélé avoir la corrélation positive la plus forte avec la performance financière. Cependant, le long terme peut rendre les composantes environnementales et sociales de la performance d'une entreprise beaucoup plus importantes.





Sur un horizon d'un an, la gouvernance affiche les meilleurs résultats financiers mais sur un horizon de 13 ans, il y a plus d'équilibre entre les différents facteurs ESG. La gouvernance est loin d'être le seul facteur d’un bon résultat financier sur le long terme.


Si l'on doit faire un classement de l'impact des critères ESG dans les résultats d'une entreprise, la gouvernance globale s'est révélée avoir le plus d'impact si on prend en compte le court, moyen et long terme. Lequel est suivi respectivement par les critères environnementaux et sociaux.


La recherche a une utilité pratique pour MSCI car elle aidera à éclairer la pondération des facteurs E, S et G dans leurs scores/notations ESG. En fonction de la corrélation entre les facteurs ESG et la performance entre les secteurs, certains secteurs pourraient être mieux notés par des ajustements avec pondérations.


"La gestion des risques sociaux et environnementaux (représentée par les scores E et S) était plus importante pour certains secteurs que pour d'autres", a révélé le rapport.

L'étude révèle que le score E était un différenciateur important dans les secteurs des matériaux, des soins et de santé ainsi que dans le secteur de l'énergie; le score S était significatif principalement dans les secteurs de l'énergie, des services publics et des services de communication.


Je rappelle cependant en conclusion de cet article, et comme je l'ai déjà expliqué dans le webinaire d'initiation à l'ISR, que certaines personnes peuvent être plus sensibles à certains critères qu'à d'autres… et que le choix de mettre en avant le côté Social pour certains, ou le côté environnemental pour d'autre… est une décision personnelle prise sur le base des convictions de chacun. Cet article explique juste que certains critères ont un plus grand impact sur les résultats des entreprises que d’autres.


10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page